Carnet de Pologne

Notes et anecdotes sur mon séjour à Cracovie

Posts Tagged ‘histoire

L’Affaire de Katyn

leave a comment »

Il s’agit du massacre de plusieurs milliers de polonais perpétré par les russes pendant la Seconde Guerre Mondiale. La police politique de l’Union Soviétique (le NKVD) s’est rendue coupable du meurtre d’environ 10.000 officiers polonais dans la forêt de Katyn au mois de mars/avril 1940.

J’avais appris l’existence de cet évènement il y a quelques mois en visionnant le film Enigma, sorti en 2001 et inspiré du roman de Robert Harris. C’est l’histoire de l’interception par les anglais d’une machine de codage utilisée par les allemands. Des scientifiques avaient alors réussi à décrypter des messages évoquant la découverte par les allemands du charnier de Katyn.

« Les messages parvenus en Angleterre disent en substance qu’à proximité de Smolensk ont été retrouvés par la police militaire allemande des corps en nombre important ; l’une des missives est ainsi transcrite par Harris: « Site approximativement de deux cents mètres carrés. Couverture de terre atteignant un mètre cinquante et plantée de jeunes sapins. Cinq couches de cadavres. Couches supérieures momifiées, couches inférieures liquéfiées, vingt corps récupérés. Mort causée par balle unique dans la tête. Mains liés au fil de fer. Bouches bâillonnées avec étoffe et sciure. Uniformes militaires. Bottes hautes et médailles indiquent victimes sont officiers polonais. […] Le procédé utilisé par les Soviétiques a été le suivant : « Victimes apparemment amenées par train du camp de détention de Kozielsk à gare Gniezdovo et conduites en forêt de nuit par groupes de cent d’après coups de feu entendus. Nombre total de victimes estimé dix mille. » »

Source : Histgeo

Rappelons que le massacre de Katyn avait été mis à la charge des nazis pendant le procès de Nuremberg (1945-46). Ce n’est qu’en 1990 que Mikhail Gorbatchev reconnait la responsabilité du NKVD, et en 1992 que Boris Eltsine ouvre les archives des dirigeants de l’URSS au public et remet à Lech Walesa certains documents dont l’odre d’éxécution des officiers polonais.

À l’heure actuelle, toute la lumière n’a pas été faite sur cet évènement, ni sur bien d’autres d’ailleurs. Les articles intéressants dans l’actualité sont sur LeDevoir.com et ParisMatch.

Publicités

Written by nicolas

septembre 4, 2009 at 10:16

Publié dans Uncategorized

Tagged with , ,

Commémoration : il y a 70 ans, l’Allemagne attaquait la Pologne.

leave a comment »

On célébrait mardi un triste anniversaire à Westerplatte, près de Gdansk. Il y a 70 ans, l’Allemagne nazie attaquait la Pologne et faisait entrer le monde dans une guerre qui tuera plus de 50 millions de personnes, dont près de 6 millions en Pologne. Parmi les hauts dirigeants présents ; Tusk, Merkel et Poutine ont pris la parole. Rappelons que le pacte germano-soviétique signé en août 1939 avait conduit au partage de la Pologne entre l’Allemagne et l’URSS.

Un autre chiffre aujourd’hui : 2 millions. C’est le nombre d’étudiants européens ayant bénéficié du programme Erasmus depuis sa création en 1987.

N’oublions jamais notre passé, mais construisons ensemble notre avenir.

Written by nicolas

septembre 3, 2009 at 7:08

Publié dans Uncategorized

Tagged with , ,

Européennes 2009

leave a comment »

Les prochaines élections européennes auront lieu le Samedi 6 juin en France et le Dimanche 7 juin en Pologne. Il s’agit d’élire les nouveaux députés du Parlement Européen et, quelque part, de voter pour l’Europe.
Je suis en Pologne depuis plusieurs mois, j’ai passé un an au Danemark et j’ai séjourné en Allemagne, en Angleterre, en Italie, en Grèce, en Autriche, en Hongrie (je retourne à Budapest ce weekend !), en République Tchèque, en Hollande, en Croatie, en Norvège et en Suède. Je suis né à Besançon, la ville de Victor Hugo qui parlait déjà des Etats-Unis d’Europe en 1849. Besançon a accueilli l’Assemblée Générale du réseau ESN (Erasmus Student Network) auquel j’ai adhéré pendant mon année d’étude à Odense. Le réalisateur de l’Auberge Espagnole Cédric Klapisch explique pourquoi il va voter dans une vidéo que j’ai trouvé sur LéonDit. Vous pouvez également vous rendre sur euprofiler.eu et découvrir votre positionnement pour ces prochaines européennes.
Tout cela pour dire que je suis absolument pro-européen, parce que je suis européen ! J’irai faire ma procuration la semaine prochaine au Consulat de France à Cracovie. Votez n’est pas un droit, c’est un devoir.

« Un jour viendra où les armes vous tomberont des mains, à vous aussi ! Un jour viendra où la guerre paraîtra aussi absurde et sera aussi impossible entre Paris et Londres, entre Pétersbourg et Berlin, entre Vienne et Turin, qu’elle serait impossible et qu’elle paraîtrait absurde aujourd’hui entre Rouen et Amiens, entre Boston et Philadelphie. Un jour viendra où vous France, vous Russie, vous Italie, vous Angleterre, vous Allemagne, vous toutes, nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une unité supérieure, et vous constituerez la fraternité européenne, absolument comme la Normandie, la Bretagne, la Bourgogne, la Lorraine, l’Alsace, toutes nos provinces, se sont fondues dans la France. Un jour viendra où il n’y aura plus d’autres champs de bataille que les marchés s’ouvrant au commerce et les esprits s’ouvrant aux idées. – Un jour viendra où les boulets et les bombes seront remplacés par les votes, par le suffrage universel des peuples, par le vénérable arbitrage d’un grand sénat souverain qui sera à l’Europe ce que le parlement est à l’Angleterre, ce que la diète est à l’Allemagne, ce que l’Assemblée législative est à la France ! Un jour viendra où l’on montrera un canon dans les musées comme on y montre aujourd’hui un instrument de torture, en s’étonnant que cela ait pu être ! Un jour viendra où l’on verra ces deux groupes immenses, les États-Unis d’Amérique, les États-Unis d’Europe, placés en face l’un de l’autre, se tendant la main par-dessus les mers, échangeant leurs produits, leur commerce, leur industrie, leurs arts, leurs génies, défrichant le globe, colonisant les déserts, améliorant la création sous le regard du Créateur, et combinant ensemble, pour en tirer le bien-être de tous, ces deux forces infinies, la fraternité des hommes et la puissance de Dieu ! »

Victor Hugo (1802-1885)

Written by nicolas

avril 30, 2009 at 8:04

Publié dans Uncategorized

Tagged with ,

DEUX CHANCELIERS

leave a comment »

Le Prince Gortchakof et le Prince De Bismark

Je vous ai déjà parlé ici de Tadeusz Kosciusko, ce héros polonais qui fait l’objet d’un livre de Jules Michelet que j’avais trouvé dans la bibliothèque de Grand-Papa Lukomski. J’y avais beaucoup appris sur l’histoire de la Pologne et de l’Europe. Cette fois-ci, j’ai trouvé un livre sur Bismarck et Gortchakof, un gros bouquin de 450 pages écrit par Julian Klaczko et publié en 1877 à Paris.

Pour moi l’histoire de France se résume à Charlemagne, Astérix et Obélix, Louis XIV et Napoléon. Après il y a DeGaulle et la Ve République et je m’y retrouve un peu. Ce n’est donc pas peu dire que d’avouer que j’ai beaucoup appris dans ces pages sur l’histoire de l’Europe et le pourquoi du fameux : “Rendez nous l’Alsace et la Lorraine”. Si je devais résumer l’ouvrage, je dirais qu’il s’agit de la mise en place de l’Empire d’Allemagne par Bismark avec le soutien de Gortchakof. Les évènements de Sadowa et de Sedan étant au centre de cette action.

La guerre entre la Prusse et l’Autriche a commencé au Printemps 1866 et avait pour but d’unifier l’Allemagne. La bataille de Sadowa (dans la région de Bohême), le 3 juillet 1866, a tourné en faveur de l’armée prussienne, et c’est tout l’équilibre de l’Europe qui s’est trouvé bouleversé et le rapport de force entre puissance déséquilibré au détriment de l’Autriche et de la France. La Prusse devient la puissance dominante d’Europe Centrale, et il ne lui reste plus qu’à désarmer la France. La guerre franco-allemande est déclarée le 19 juillet 1870 par les français et la bataille de Sedan, le 1er septembre 1870, marque la défaite de l’Empire. La France devra payer une amende de 5 milliards de francs et céder l’Alsace et une partie de la Lorraine. Ces évènements resteront gravés dans la mémoire des français et reviendront au premier plan lors de la 1ère guerre mondiale.

Le Prince Otto von Bismarck, chancelier de l’Empire allemand entre 1871 et 1890, fut le principal artisan de l’unité allemande. Le livre relate son caractère atypique et son évolution en parallèle de celle de son homologue russe : le Prince Gortchakof, chancelier entre 1856 et 1882. Les deux personnages se sont rencontrés à Francfort et ont entretenus de bonnes relations durant toute leur carrière. C’est en partie grâce à cet état de fait que la Russie acceptera l’apparition d’une si grande puissance en Europe et n’interviendra pas lors des campagnes prussiennes au Danemark, en Autriche et en France.

A la fin de l’ouvrage sont publiées une lettre de rectification de l’ambassadeur de France à Berlin, Mr Benedetti, et la réponse apportée par l’auteur/historien, Mr Klaczko. Ma première année d’études supérieures à Lyon m’a initié aux Relations Internationales et j’ai trouvé très intéressant d’aller si loin dans l’histoire et dans les coulisses de la géopolitique du 19e siècle à travers ce récit.

Written by nicolas

novembre 18, 2008 at 10:32

Publié dans Uncategorized

Tagged with ,

Le Jardin Botanique de Cracovie

with one comment

Il y a déjà quelques semaines, nous sommes allés visiter le Jardin Botanique de Cracovie qui se situe près du centre-ville au n°27 de la rue Mikołaja Kopernika. Je suppose que ce nom vous dit quelque chose… Nicolas Copernic a étudié à L’Université Jagellonne de Cracovie, la plus ancienne d’Europe Centrale après celle de Prague. Copernic est l’homme qui a montré que nous ne sommes pas au centre de l’univers, mais une planète, parmi d’autres, qui tourne autour du soleil. Avec cette théorie, il a bousculé nombre d’idées reçues dans les théologies et les philosophies de l’époque, et il a fait avancé toute l’humanité. Merci Nico!

Pour en revenir au Jardin Botanique, l’endroit est superbe et complètement déserté par les touristes. Il a été créé en 1779 et offre aujourd’hui quelques 5000 plantes différentes venues des quatre coins du monde. C’est un lieu particulièrement agréable pour se détendre, marcher et se reposer, admirer et rêvasser.

Nicolas et Magdalena au Jardin Botanique de Cracovie

Nicolas et Magdalena au Jardin Botanique de Cracovie

Les couleurs de l’automne sont plutôt chouette et je voulais vous montrer quelques photos de cette escapade. J’essaie cependant de ne pas surcharger la page avec des illustrations alors j’ai fait un petit montage 🙂

Une révélation pour Nicolas!

Une révélation pour Nicolas!

Written by nicolas

novembre 13, 2008 at 11:49

Tadeusz Kosciuszko

with one comment

J’habite, pour le moment, dans un appartement tout proche du centre-ville de Cracovie, et je passe mes nuits dans une bibliothèque bien fournie. Les livres qui s’empilent sur les étagères sont très anciens pour la plupart et nombre d’entre eux sont en français. La bonne nouvelle c’est que j’ai de la lecture, la mauvaise, c’est que je ne lis pas!
Cependant, j’ai trouvé sur ces étagères un tout petit livre de 141 pages écrit par Jules Michelet (historien français) et paru en 1852 à Paris : Pologne et Russie – Légende de Kosciusko.
Kosciuszko est l’un des plus grands héros de la Pologne et le livre retrace son parcours hors du commun. Il est aussi un héros de la guerre d’indépendance des États-Unis, citoyen d’honneur américain, et un homme très respecté dans le monde entier. Le plus haut sommet du continent australien porte d’ailleurs son nom, ainsi que le plus grand Parc National d’Australie. (L’actuelle Secrétaire d’État à l’Écologie, en France, est une descendante du frère ainée de Tadeusz Kosciuszko ; Nathalie Kosciusko-Morizet.)
Kosciuszko était un leader d’exception et un exemple pour les hommes, un « dictateur » qui mangeait à la table des paysans, le genre de personnage que l’on suit les yeux fermés. C’est ce que des milliers de polonais ont fait en regardant la mort dans les yeux des russes. En octobre 1794, Kosciuszko court au devant de l’ennemi russe avec 4000 hommes. Les russes sont 14 000 et sont beaucoup mieux armés. Kosciuszko, le père des peuples, tombe avec honneur et signe un acte héroïque qui touchera jusque le cœur des russes. La Pologne s’endort, déchirée entre la Prusse, l’Autriche et la Russie.
Le livre de Michelet dépeint un tableau extraordinaire de la Pologne et beaucoup moins glorieux de la Russie. Le peuple polonais y est décrit comme plein de courage et de gentillesse, d’honneur et d’humanité, un peuple que la France doit considérer comme ami du peuple français.
A Cracovie, les polonais ont érigé un formidable monticule de terre qui domine la ville, entre 1820 et 1823. De nombreuses places et rues portent son nom en Pologne, mais aussi dans toute l’Europe et aux États-Unis.

Written by nicolas

octobre 27, 2008 at 8:03

Publié dans Uncategorized

Tagged with ,